vendredi 2 novembre 2007

Ne marchez plus, vous êtes décryptés.


Ne prenez pas au sérieux ce billet. Bonne lecture.

L'actualité post incident terroriste ou meurtrier, conduit toujours vers des propositions politiques visant à nous rassurer. Depuis le 11 septembre 2001 nous, peuples occidentaux, sommes effrayés. De plus, les évènements espagnols et britanniques nous ont confortés dans le besoin de mettre en place des systèmes de surveillance de plus en plus sophistiqués et les projets enfantés sont déroutants. Où est la limite entre la sécurité et le respect de la vie privée ? Voici quelques références vers des projets ou technologies disponibles pour prévenir, surveiller, voir définir une identité visuelle.

Comprendre le principe d'identité visuelle
Depuis au moins 15 ans un ordinateur couplé à une caméra, est capable de détecter la forme d'un objet dans une image. A titre d'exemple vous avez probablement déjà vu sur l'autoroute, des panneaux affichant le numéro d'immatriculation d'un véhicule pour lui indiquer qu'il se déplace trop vite.
Les techniques se sont affinées au cours du temps et aujourd'hui, vous pouvez par exemple vous munir d'un logiciel qui apprendra votre visage filmé par votre Webcam et ensuite vous reconnaîtra, dès que vous vous présenterez devant lui. Si vous n'avez jamais testé un tel programme alors essayez par exemple Banana security. Mais je ne vous apprends peut être rien car plusieurs d'entre nous possèdent déjà un appareil photo permettant de détecter le sourire des sujets filmés.
Dans l'exemple précité, c'est l'empreinte de votre visage qui est utilisée, mais d'autres parties de votre corps peuvent servir à vous reconnaître, comme vos empreintes digitales, l'iris de votre œil et tant d'autres.

Solutions à grande échelle
Afin de sécuriser le déroulement des Jeux Olympiques londoniens en 2012, une solution permettant de représenter votre visage en trois dimensions est en cours de développement à Imperial College London. Je vous laisse voir ici les résultats d'un modèle basé sur quatre photos prises avec des éclairages différents.

La ville de Londres toujours, lieu de forte concentration en caméras de surveillance, est en train de renforcer son système de contrôle automatique. On connaît la possibilité de détecter un événement filmé par une caméra en prenant en compte la quantité de mouvements dans celle-ci. Par exemple, si une personne fait un malaise, une foule va probablement l'entourer et le nombre de mouvements dans l'image sera anormal et pourra être détecté pour générer une alerte.
Mais il semblerait que le projet Viseum, basé sur des blocs de huit caméras intelligentes va encore plus loin en analysant le type de mouvement à un endroit donné et émettant des alarmes si un comportement semble suspicieux. Même si nous pouvons douter de l'efficacité d'un tel système à ce jour, la direction vers laquelle nous nous dirigeons semble évidente.

Analyser la démarche humaine
Possédant des centaines de caméras, il nous reste maintenant à vraiment les utiliser en automatisant les analyses des images collectées. Une des grandes tendances en plus de la détection d'événements non communs est la reconnaissance des individus par leur démarche; domaine de recherche qui d'ailleurs est assez ancien (voir ici chapitre 2). L'université du Maryland fait partie des laboratoires les plus actifs sur ce sujet et un de ses projets se nomme " Trouver l'ADN dans le mouvement humain ". L'objectif est de trouver un système qui permettra de définir pour chaque individu une photo de sa façon de se déplacer, de bouger, d'être en mouvement.

Des idées de nouveaux services ?
Imaginez le nombre de services que pourront nous offrir ces avancées. Vous pourrez souscrire à un service vous notifiant que vous semblez fatigué ou générant un message si votre époux(se) ne prend pas le chemin habituel pour aller au travail.....

Mais le plus fort dans tout ceci est que quiconque possédant un réseau de caméras, pourra définir votre identité sans jamais vous côtoyer, relever vos empreintes digitales ou prélever votre ADN dans les morceaux de peau ou cheveux que vous avez égarés. En conclusion on pourra enregistrer une forme de votre identité dont vous n'avez même pas conscient de posséder.

Pirate de caméra
Je vois déjà certaines personnes bouillonner et jurer que l'on ne les flouera pas si facilement. Ces sujets touchant à la vie privée risquent de nous mobiliser pendant encore de longues années et il nous faudra trouver un nouvel équilibre entre la sécurité et la protection de notre vie privée. D'un point de vue technique il reste quand même un souci majeur qui est le réseau de caméras. Comme vous le savez, pour des raisons de coût, les réseaux utilisent de plus en plus le format d'Internet et évidemment qui dit homogénéisation dit facilité de traverser ceux-ci. Le mois dernier un chercheur en sécurité du groupe Gnucitizen a publié une méthode pour remplacer le flux d'une caméra par un autre et a présenté des voies de recherche pour ajouter dans les caméras des programmes de toutes sortes.

Changer votre démarche
Il est grand temps de faire une séquence paranoïa et de proposer une contre-mesure à tout ceci. Si on peut détecter votre démarche pourquoi ne pas apprendre à la changer rapidement ? Vous pourriez essayer d'imiter celle des robots, mais malheureusement ces derniers arrivent déjà à marcher comme nous. Alors une autre idée ?

Comme ce billet n'a rien de sérieux, je vous propose d'apprendre à marcher comme les bonshommes du jeu Seconde Life. Si vous vous connectez sur ce jeu vous vous déplacerez dans ce monde virtuel avec un bonhomme nommé avatar dont la démarche est plutôt médiocre. Les employés d'une société imitent la démarche de plusieurs avatars dans la vidéo ci-dessous. Mais on pourrait peut être trouver une solution intermédiaire.



Ressources :
Wikipedia : Vidéosurveillance,
Banana security : Changer votre mot de passe par votre visage,
Techno-science : Un système photométrique pour la reconnaissance du visage en 3D,
Futura-sciences; Sourir homme femme,
Biometrie-online : Les modalités biométriques,
News.fr : Le Royaume-Uni en route vers la surveillance automatisée,
Carnegie Melon : Modélisation nombre de personnes à un endroit,
Manash : Video Tracking fot Gait Analysis. Chapter 2 : An introduction to gait analysis,
Université of Maryland : Trouver l'ADN dans le mouvement humain,
BBC : Big Brother is watching us all,
Université New Jersy : Gait Tracking and Recognition Using Person-Dependent Dynamic Shape, Model,
CNIL: Recommandation sur les dispositifs de vidéosurveillance mis en oeuvre dans les lieux publics et les lieux recevant le public,
Gnucitizen : Hollywood-style Exploits Included!,
YouTube : Robots à la démarche humaine.
You Tube : Présentation de Second Life

Aucun commentaire :