vendredi 23 novembre 2007

Vidéos sur Internet, la fin d'un mode d'apprentissage ?


Après une dizaine d'années dans le domaine des systèmes de gestion de procédés industriels, j'étais retourné sur les bancs de l'école alors que nous entrions dans ce nouveau siècle. Cette transition me permit de découvrir l'ambiance d'une école d'ingénieur ou le rythme n'est pas celui auquel on pourrait s'attendre. Dans un premier temps, j'avais été surpris, voir dérangé, comme la plupart des personnes qui font une coupure de ce genre, par le peu de présence de mes jeunes camarades aux cours souvent animés par des personnes faisant référence dans leur domaine de spécialisation. Puis, les mois passants, j'avais accepté leur point de vue, et l'immersion ayant durée plus de deux ans, j'ai fini par considérer ce comportement comme une composante de ma nouvelle normalité.
L'année dernière, je suis retourné sur ce même lieu pour animer un cours et ai retrouvé un mode de fonctionnement assez similaire chez les étudiants et fut plutôt surpris de voir encore une telle assiduité après deux jours de cours sur un même thème. Mais j'ai mis un peu de temps à comprendre pourquoi le responsable de la formation avait été si insistant sur l'approche du cours et la démarche que j'allais utiliser. Il savait que si je n'avais pas suivi un plan basé sur des cas concrets du domaine présenté, la salle de cours ressemblerait rapidement à un désert. En 2000, nous utilisions déjà Internet comme complément ou substitution aux cours, mais l'effort de recherche et de synthèse, s'avérait encore suffisamment conséquent pour garder des étudiants dans les amphithéâtres.
Depuis 2 ans, la qualité du contenu des vidéos en ligne est en amélioration constante et les cours sont d'une richesse qui risque de changer en partie le mode d'apprentissage. Alors, pourra-t-on encore blâmer dans cinq ans, un élève qui n'assistera pas à un cours magistral et restera dans sa chambre pour visualiser un cours donné par un professeur renommé ? Est-ce que la course à la publication en ligne dans laquelle les universités américaines (MIT, CM) se sont lancées va scotcher les étudiants dans leur chambre ?
Je n'ai pas de réponses à vous apporter sur ce sujet, mais jetez un œil à ce blog qui liste les cours vidéos/audios en ligne et vous appréhenderez rapidement l'influence que les universités anglo-saxonnes vont avoir à travers eux. Vous pouvez aussi prendre des cours de français.

Dans un autre répertoire, mais tout aussi intéressants, des sites comme TED nous offrent des exposés réalisés par des experts ou personnes influentes et Google engEDU met à notre disposition au moins une vidéo chaque semaine sur une large palette de sujets techniques.

Ressources :
Ocwconsortium.org : Open Courseware consortium
Ocw.mit.edu : MIT's "OCW expresses in an immediate and far-reaching way MIT's
Cmu.edu : Carnegie Mellon's Open Learning Initiative (OLI)
Freescienceonline : Free Science and Video Lectures Online!
Cmu.edu : Cours de francais en ligne
TED : Ideas worth spreading
Google engEDU : Vidéos Google Tech Talk Channel
YouTube: The University of California, Berkeley

Aucun commentaire :