dimanche 16 mars 2008

Jouer sans manettes, uniquement avec son corps

Enfin, voici une technologie qui va nous permettre de contrôler les machines numériques sans avoir à apprendre à piloter ces manettes, souris et autres mécanismes rebutants.
Les belges de la société softkinetic présentent ci-dessous, un logiciel qui permet de récupérer les informations envoyées par une nouvelle génération de caméras et donnent quelques exemples d'applications qui pourraient l'intégrer.



Application :
Dans la vidéo ci-dessus, on voit une application simpliste où les formes du joueur sont visibles. Grâce à ce travail de détection des points importants du corps, les futurs développeurs de logiciel pourront se concentrer sur les problématiques du personnage dans le jeu par exemple.

Les applications de cette technologie ne se limitent pas au monde du divertissement et vous pourrez voir d'autres exemples sur le site d'un fabricant de caméras. Celui qui m'a vraiment plu est la conférence vidéo, car on peut extraire une personne qui est en conversation et l'inclure dans une autre image. Ainsi on peut facilement imaginer une salle de réunion virtuelle dans laquelle les images des personnes assises sur leurs chaises sont incrustées et donnent l'impression d'une assemblée. On pourrait donc habiter à la campagne et faire voyager son image réelle dans sa société sans avoir à se déplacer physiquement.
Nous allons beaucoup entendre parler de ce type de caméra car il va se démocratiser, mais on remarquera que ces technologies sont déjà en cours d'intégration dans l'outil industriel pour donner par exemple, la vue aux robots.

D'un autre coté, j'imagine de telles caméras couplées aux logiciels d'analyse de la démarche humaine et je commence vraiment à penser à ma retraite en rase campagne.

Technique :
La démonstration ci-dessus montre bien les objectifs de ces logiciels, mais quand on voit la caméra et surtout sa taille, on reste sceptique quant à la disponibilité de cette technologie au grand public, même si le présentateur nous a affirmé qu'elle le serait en fin d'année, au prix d'une webcam. Il n'en est rien car la société 3dsystem a un prototype de caméra nommé ZCam dédié à ce marché (voir le site ici). Cette société a réalisé plusieurs publications et leur lecture est des plus intéressantes. En résumé, une image est généralement composée de trois couleurs (RGB) et les caméras digitales possèdent un capteur CCD capable d'enregistrer un nombre de points élevés de couleur, mais il manque dans l'image, la profondeur de chaque point.

Pour résoudre cette problématique, un émetteur de lumière infrarouge, non visible par l'oeil humain est ajouté à la caméra et projette ce rayon vers les objets filmés. En mesurant les infrarouges qui sont réfléchis par les objets filmés, la distance de chaque point est calculée et on obtient un signal RGB+D avec D comme distance.
La mesure de la distance (profondeur) est calculée par détermination du temps de vol ( Time-Of-Flight Depth).

Sources :

Université Google : Softkinetic propose des nouveaux interfaces homme/machine pour dialoguer avec les outils de l'industrie du divertissement numérique.
Softkinetic : Démonstrations
3dvsystems : Camera ZCam
3dvsystems : Principe technologique
Gizmodo : ZCam 3D Camera Is Like Wii Without Wiimote and Minority Report Without Gloves
Canesta : A Time-Of-Flight Depth Sensor. System Description, Issues and Solutions.
Wikipedia : RGB
Wikipedia :CCD
Wikipédia : infrarouge

2 commentaires :

Guigui a dit…

ça plus le pilotage par la pensée...
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/informatique/d/petit-pas-vers-le-pilotage-dun-logiciel-par-la-pensee_14677/

Franck Depierre a dit…

Tu m'étonnes ca commence à faire peur