vendredi 5 mars 2010

Nos campagnes aujourd'hui et demain

Il m'est toujours difficile d'imaginer cet avenir proche, à cinq ou dix ans. Cette époque où le pétrole, l'eau potable se raréfieront, les plus riches pourront se faire pousser de nouvelles dents et les mondes virtuels et réels se combineront.

La tendance évidente à imaginer, serait un inversement de la concentration des populations et le retour de la future génération active vers les habitats de nos grands parents.

Je n'avais personnellement jamais pris le temps de comprendre :
  • la notion de campagne vis à vis de la densité des populations en Europe,
  • le niveau de vie rural courant devant celui des citadins,
  • les futurs schémas plausibles entre la ville et la campagne.
Pour progresser sur cette réflexion, regardez par exemple, la carte de la densité de la population en Europe (voir les cartes Chapitre 1: Population). J'étais persuadé vivre dans une zone très peuplée et elle en est loin.

Ensuite le rapport "Pauvreté, précarité, solidarité en milieu rural ", présente une ruralité toujours pauvre, mais déjà changeante par le début d'un retour de certaines couches sociales (Voir la Synthèse).
Et enfin, le dossier de l'Inra, Nouvelles ruralités en 2030 (voir l'article au milieu du magasine), introduit la notion de zones périurbaines ou se situent près de 45 % des surfaces agricoles françaises, puis propose 4 scenarii de relation entre les villes et les campagnes.

Je n'ai pas encore ma réponse, mais déjà, je comprends le début de l'inversion.

Sources :
Inra : Unité Prospective INRA - Nouvelles Ruralités
Documentationfrancaise : Pauvreté, précarité, solidarité en milieu rural
Eurostat : Annuaire européen des statistiques régional 2009
Lookingforanswers.me : Looking for answers: Interacting with both worlds. The end of the old screen?
Twinpartners: Nouvelles ruralités à l’horizon 2030.

1 commentaire :

Claudia Lawrence a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.